web analytics

Les aboyeurs

Les aboyeurs : des femmes et des hommes aboyant comme des chiens, vus comme des fous et malades en Bretagne !

En Bretagne, on racontait qu'il y a avait des hommes et des femmes qui avaient des délires inexpliquées et inexplicables. Ils aboyaient comme des chiens. Quelques uns mêlaient à ces cris des paroles, tandis que d'autres se contentaient d'imiter les chiens.

Tentative d'explication

Un certain docteur chercha à comprendre ce qui se passait. ll attribua ces mouvements à une frayeur extrême. Il expliqua qu'il avait comme patient un ancien mousse devenu aboyeurs. Un jour, il avait été précipité par un coup de vent. Sous le coup de l'émotion, il ne put parler qu'au bout d'une semaine. Et ce n'était pas un retour à la normal. En effet, il entrecoupait ses mots par des cris devenus aboiement ensuite.

Les aboyeurs de naissance

Dans certains cas, des aboyeurs l'étaient de naissance. On trouvait cette dégénérescence dans certaines familles. C'était interprété comme un maléfice et aucun traitement n'était connu pour les soigner.

Enfin, un homme se mit à aboyer les trois jours précédents sa mort. Il se trouve que lors de la Révolution, au plus fort des profanations des églises, il avait enfermé un de ses chiens dans un tabernacle.

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer