web analytics

Les animaux à l’origine des sirènes

Les animaux à l’origine des sirènes : les phoques et les lamantins

 

Nombreuses furent les histoires d’apparitions de sirènes de la part des marins. Pour Armand Landrin, cela s’explique par la rencontre d’animaux marins.

 

Les phoques :

Avec leurs têtes rondes, des yeux grands et placés sur le dessus de la tête, des petites oreilles, des moustaches, ils auraient pu être pris de loin pour des tritons.

De très bons nageurs, les phoques vivent en groupe dans toutes les mers.

Par ailleurs, en Norvège, on racontait des histoires d’horreur sur des phoques ressemblant à des moines. On craignait également le phoque évêque.

phoque moine et phoque évêque par Rondelet
phoque moine et phoque évêque par Rondelet – Crédit BNF

 

Les lamantins

Ces cétacés ressemblent également beaucoup aux phoques. Herbivores, ils sont nombreux près des côtes de Saint Domingue. Ils expliquent probablement les sirènes américaines racontées par Christophe Colomb.

Dans l’Océan indien, on trouvait également des animaux proches des lamantins mais plus petits : les dugongs

 

 

Des vestiges de sirènes faits par des charlatans

Certains musées présentent des soit disant cadavres de sirènes ou de tritons. Dans la plupart des cas, il s’agit de supercheries.

Ainsi, un pécheur réunit le corps d’un poisson avec celui d’une guenon. Pour attirer du monde, il prétendit que la toucher guérissait. L’ensemble fut acheté et se retrouva par la suite dans un musée de New York.

Le musée de Leyde présenta également un tel vestige.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer