web analytics

Le bahamout

Le bahamout, monstre des mers gigantesque qui dans les légendes arabes, soutenait le monde depuis la création

 

Proche du béhémot, le bahamout renvoie aux légendes arabes. Lui aussi, était un animal gigantesque. Cependant, plutôt qu’un hippopotame ou un éléphant, c’était un véritable monstre des mers. Un géant des mers.

 

La cosmogonie du bahamout

Dans ces légendes, à la création du monde, la Terre aurait été épaulée par un ange, qui se tenait sur une pierre précieuse. Au dessus de cette terre, le gros bahamout supportait à son tour un taureau, suspendu au dessus des eaux grâce à son intervention.

De ce fait, ce géant se retrouvait dans des représentations cosmographiques réalisés dans les territoires arabes au cours du XIIIe siècle.

 

La cause des tremblements de terre.

Cette manière de porter la terre intervenait lorsqu’elle tremblait. En effet, cela se produisait quand on venait perturber le bahamout.

Une fois, la terre trembla du fait de l’intervention d’Allah. En effet, le Dieu avait envoyé un poisson épée qui éblouissait et détournait l’attention du monstre.

 

Le bahamout dans les Mille et une nuits

Dans son Livre des êtres imaginaires, Borges revient lui aussi sur le bahamout. L’auteur argentin expliqua que le monstre était si immense et si resplendissant qu’il était impossible pour les yeux humains de supporter sa vue.

Il rajoute que dans les Mille et une nuits, Jésus avait été autorisé à le voir. Toutefois, il lui aurait fallu ensuite trois jours pour se remettre de cette aventure.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer