web analytics

le Basilic de Mauvezin

Le Basilic de Mauvezin, qui mourut à cause de son propre reflet

 

Le Basilic en Gascogne

En Gascogne comme ailleurs, le Basilic était un monstre craint. Avec un corps de loutre, une tête d'homme couronnée d'or. Rien ne permettait de le combattre, pas même le fer, le plomb, le poison. Avec son regard seul, il tue tout ce qui vit. Toutefois, si on lui présente son reflet dans un miroir, il meurt à son tour. Toutefois, un autre basilic renaît sept ans après.

Ce monstre voyageait dans la terre, principalement dans le fond des citernes et des puits.

 

Un bon puits devenu corrompu

On raconte que dans un jardin de Mauvezin, petite ville du Gers, il y avait un puits qui donnait une belle eau et saine. Tous les voisins venaient en prélever, avec l'autorisation du propriétaire.

Un jour, l'eau devint trouble et puante. Tout le quartier fut empesté. 

Aussi, le propriétaire envoya sa servante chercher des espagnols. En effet, il pensait qu'une charogne s'était retrouvée dans le puits. Toutefois, la femme proposa d'aller regarder elle même. Avec un miroir, elle éclaira le fond. Toutefois, un basilic qui était là à ce moment là, vit sa propre image et trouva la mort.

"Regardez, maître, regardez !""Il y a deux charognes... je vais chercher des espagnols".

 

Trois hommes vinrent ! Ils remontèrent d'abord un gros chien et ensuite le basilic. Le maître enterra les deux carcasses : celle du chien et du basilic. Non sans toutefois avoir pris le soin de prélever la couronne du basilic, qu'il donna à la servante.

Alors, la femme quitta le village. Elle vendit la couronne à un bijoutier de Toulouse et se maria ensuite.

 

On n'entendit plus ensuite de basilic de Mauvezin

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer