web analytics

Le basilic en Franche Comté

Le basilic en Franche Comté, un monstre à la tête de coq, un corps de serpents et recouverts de nombreux yeux

 

La légende du basilic revient dans de nombreuses contrées. De ce fait, la Franche Comté connut elle aussi son lot de légende sur ce monstre grandiose.

 

Un monstre né d'un œuf de coq et couvé  par un crapaud

En Franche Comté, on racontait que le basilic naissait d'un œuf de coq, couvé par un crapaud. De ce fait, il avait la tête, le cou et les pattes du crapaud. Son corps était celui d'un serpent et portait des ailes. Enfin, il était recouvert de yeux.

On racontait également qu'il vivait dans des vieux murs ou des vieux greniers. Ses yeux lui servaient de garder des trésors.

 

Plusieurs anecdotes sont rapportées sur le basilic de Franche Comté

Ainsi, des habitants de la Seille, dans le Jura expliquèrent qu'ils avaient trouvé un basilic dans un moulin. Ils attribuèrent au monstre l'absence de prospérité des meuniers qui y étaient installés.

 

Par ailleurs, dans le Doubs, des religieuses moururent, frappées par le regard du basilic, selon une légende du VIIe siècle. C'était dans le Val de Cusance, à proximité de Baume les dames. Pas une moniale ne survécut ! Enfin presque ! Une lui présenta un miroir. Là, le monstre fut frappé par son propre regard.

 

Sources bibliographiques :

 

 

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer