web analytics

Le béhémoth

Le béhémoth, une bête tellement grande pour les anciens hébreux dans la Bible qu’elle en valait plusieurs…

 

Dans le Livre des êtres imaginaires, le célèbre auteur argentin Jose Luis Borges revient sur de nombreux animaux et créatures mystérieuses. Parmi celles-ci, on trouve le béhémoth.

Tout d’abord, le béhémoth nous vient du proche orient. Ainsi que Borges l’écrit, il était une représentation d’un éléphant ou d’un hippopotame quelques siècles avant le début de notre ère.

 

Un animal pluriel tellement il était grand

Mais cette figure s’est figée pour nous dans le Livre de Job, épisode de la Bible. Dans ce récit, le béhémoth renvoit à des animaux… des bêtes. Mais de grande taille.

Bien sûr cela pouvait renvoyer aux éléphants, mais pas uniquement. De cette manière, on pouvait y voir également des rhinocéros. D’autres parleront de béhémoth marin, en désignant le rorqual.

Pour les hébreux, cette grande taille de l’animal expliquait son caractère pluriel. Ainsi, ce qui est gros est nombreux.

 

Le béhémoth dans le Livre de Job

Dans ce passage biblique, le béhémoth est présenté comme la grande force animale, impossible à domestiquer par l’Homme. Il mangeait de l’herbe comme un boeuf, avait sa force dans les épaules et sa puissance dans le ventre.

Ses os étaient de bronze, et sa verge de fer. Cette force ne l’empêchait pas de pouvoir se cacher dans les roseaux et prendre du repos sous l’ombre des saules.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer