web analytics

le Carnaval des chats poitevins

Le Carnaval des chats poitevins, une fête interdite pour tous les visiteurs et portant malheur

 

Un regroupement de chats possédés par le diable

Le Carnaval était une fête. Pas que pour les petites gens ! Les chats le fêtaient aussi. Certains disaient qu'alors, ils devenaient possédés par le diable.

On raconte dans le Poitou que pour le Carnaval, les chats se retrouvaient à l'Ormeau Robinet. L'endroit s'appelait également le timbre aux chats. Croisement de la route reliant la Chapelle Saint Laurent à Moncoutant, et le chemin de Pugny, le granit y affleurait.

 

Le soir de Carnaval des chats poitevins, les lieux s'animaient et les orgies démarraient. Ainsi, chacun y apportait un objet dérobé à son maître. Toutefois, la fête était jalousement gardée. Tout visiteur inattendu se voyait attaqué par la masse et dévoré ensuite.

 

Malheur à ceux qui s'emparaient des objets de fête

Certains fermiers furent tentés d'apporter chez eux des objets trouvés sur  les lieux. Là encore, mal les prenaient. En effet, leur maison était aussitôt hantée. Les animaux venaient là, la nuit, empêchant tous les habitants à trouver le sommeil. Ce malheur apportait ruine et désolation. Tout revenait en ordre sitôt que l'objet avait retrouvé son lieu d'appartenance.

 

On raconte qu'un ancien avait cherché à faire fuir ces animaux diaboliques, venus à proximité de chez lui. Un soir, épuisé, il prit son fusil et tira sur l'un deux. En s'approchant, il découvrit son propre chien étendu sur le sol.

 

Sources bibliographiques :

  • Puichaud, Casimir. Légendes et superstitions du Poitou. 1897
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer