web analytics

Le conte de la disparition de l’églefin

Le conte de la disparition de l’églefin : comment un poisson si abondant disparut des côtes de la Belgique ?

Dans le numéro de septembre 1900 de la revue des traditions populaires, Alfred Harou rapporte des contes de la mer recueillis à Heyst et à Knocke, en Belgique.

Très bas prix

Comme il le rapporte, l’églefin était autrefois très présent sur les côtes belges. On le vendait à très petit prix. Aussi, les femmes des pécheurs étaient habituées à voir défiler des immenses quantités d’églefins. Et comme les prix étaient tellement bas, elles se désolaient de ces quantités. En effet, à la place, elles auraient tant voulu voir des poissons à valeur supérieure.

« Maudit soit l’églefin ! »

Tout d’un coup, un jour, une de ces femmes cria « Maudit soit l’églefin ». Elle ne faisait, selon le rapporteur du conte, que dire le sentiment général qui était partagé alors.

Cependant, le poisson l’entendit. Dés lors, il cessa de se rendre sur les côtes belges. Aussi, dés lors, les pécheurs durent aller toujours plus loin en mer pour le trouver.

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer