web analytics

L’évêque changé en chien

L’évêque changé en chien par le curé de Plougasnou : des sortilèges que se renvoyaient entre eux des prélats.

 

Voici un curieux conte breton ! Venu du pays de Plougasnou dans le nord du Finistère, il fut intégré dans le numéro d’août 1899 de la revue des Traditions Populaires.

 

L’évêque de Saint Brieuc se retrouva changé en chien. Il fut porté par un homme dans un trou, envoyé par le curé de Plougasnou. Cependant, il parvint à sortir de sa prison.

Là, il appela l’homme qui l’avait enfermé. Il continua en l’envoyant retrouver le curé qu’il l’avait envoyé. Toutefois, l’homme ne partit pas sans un message de cet évêque changé en chien.

En effet, l’évêque expliqua qu’il punissait le curé publiquement. Ainsi, il fit en sorte que jamais plus, le prêtre ne puisse soulever l’hostie et le calice lors de la messe au dessus de sa tête. De manière bloqués, les bras ne purent plus jamais s’élever au-dessus de ce niveau.

Un présage fut rajouté : « le jour où il y parviendra sera le dernier jour de sa vie. »

 

La punition étant publique, elle attirait les regards. Ainsi à chaque fois que la sonnette retentissait au cours de la messe, les paroissiens ne baissaient que légèrement la tête. Ils voulaient en effet voir si le prêtre y arriverait.

Aussi, le curé décida de quitter son église et se réfugier avec les vieux prêtres à Saint Pol de Léon.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :