web analytics

La Grand Goule

La Grand Goule, un dragon devenue objet de procession dans le Poitou

 

Un dragon

Dans le Poitou, la Grand Goule était un dragon ! Ailé, avec une gueule remplie de grandes dents, des pattes avec des griffes acérées, un croupe aux replis et une queue munie d’un dard à trois pointes.

 

vaincue par une sainte

Elle vivait sous un monastère pour femme : Sainte Croix. Le monstre fut défait par une sainte, Radegonde, qui grâce à un signe de croix la terrassa en lui envoyant du pain béni.

 

et transformée en relique en bois

A partir de ce jour, la Grand Goule devint une fétiche pour Sainte Croix. Un artisan alors fit une représentation en bois qui fut utilisée comme relique. Lors de fêtes, on la sortait en processions. Elle était habillée avec des banderoles de toutes les couleurs. « Bonne sainte vermine ». C’était ainsi que la désignait les visiteurs qui venaient la voir passée.

 

A la Révolution, la relique en bois fut placée dans une salle de Puygarreau où furent entassés de nombreux objets pris dans les églises. On la suspendu ensuite dans un cabinet d’histoire naturelle, pour rejoindre ensuite le musée de la ville.

 

Sources bibliographiques :

  • Poitevin Francine. Contes et légendes du Poitou. Niort. 1938
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer