web analytics

Le loup garou des eaux

Le loup garou des eaux hante la plage à marée basse en pleine journée

 

Un jour ! Un matin !

En pleine marée basse, deux garçons étaient venus sur la place ramasser coquillages et poissons laissés par les flots. Tout d'un coup, ils cessèrent leu jeu et se mirent à hurler.

Laissant là leurs nombreux trésors, ils coururent, alors, délaissant les lieux. En regardant vers la dune, c'était une vision de stupeur.

Deux hommes avançaient. L'un semblait âgé, portant béret et bleu de travail. Il marchait totalement voûté, plié en deux. Son visage restait surprenant et terrifiant : une bouche telle un museau, des narines dilatées, des yeux regardant partout... Ses oreilles étaient toutes velues, en pointe... Ses mains se terminaient par des griffes. Un loup garou des eaux !

Le second lui ressemblait, tout en semblant plus alerte. Arrivé à une marre, il se jeta dans l'eau et envoya les poissons qu'il attrapait à son acolyte.

 

 

Une fois le sac rempli, il sortit de l'eau. Aussitôt, il reprit sa forme humaine classique et reçu une récompense : du sucre, qu'il croqua.

Puis, ils partirent : l'humain droit, le second resté loup, comme s'il rampait. Ainsi vivait le loup garou des eaux.

 

Sources bibliographiques

  • Seignolle, Claude. Les Évangiles du Diable. Maisonneuve et Larose. 1963
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer