web analytics

Le Minotaure

Le Minotaure, le monstre à tête de taureau et corps d’homme qui dévorait les jeunes athéniens dans son labyrinthe

 

Un monstre, fruit d’une vengeance

Minos était le roi légendaire de Crète. Fils des amours de Zeus et d’Europe, il fut adopté par Astérios, le prince de Crète, comme ses frères Rhadamante et Sarpédon. A la mort de son père adoptif, Minos revendiqua l’héritage. Pour l’emporter sur ses frères, il expliqua que les dieux exauceraient toutes ses prières. Aussi, il dressa un autel à Poséidon et demanda à ce qu’un taureau sortit des flots. Ce qui arriva… C’était un magnifique taureau blanc qui avançait dans la mer et rejoignit la terre ferme. Toutefois, ce ne fut pas cette bête qu’il tua en l’honneur du dieu mais un autre issu de ses élevages.

Une fois sur le trône, il se maria avec Pasiphaé, fille d’Hélios et de Crété. Toutefois, en vengeance de l’affront du sacrifice détourné, Poséidon rendit amoureuse la nouvelle reine du beau taureau blanc. Aidé par Dédale qui lui confectionna une belle vache en bois, revêtue d’une vrai peau de bovin, elle put profiter de son amoureux… et donna naissance au Minotaure, montre à tête de taureau et avec un corps d’homme.

 

Le monstre du labyrinthe

Pour cacher au monde le scandale, et sur les conseils d’un oracle, Minos chargea Dédale de construire un labyrinthe pour recueillir le nouveau monstre, avec sa mère.

De son côté, le taureau devint sauvage et dévasta la Crète jusqu’à Héphaïstos ne le captura.

Pour le nourrir, tous les neuf ans, Athènes devait fournir à la Crète 7 jeunes hommes. En outre 7 jeunes femmes étaient apportées pour servir lors des jeux donnés au Minotaure. En effet, la cité d’Athéna avait tué un fils de Minos et celui-ci pour se vengea la plaça sous son joug et lui infligea cette lourde punition.

 

Thésée et le Minotaure

Héros athénien, fils d’Egée, Thésée demanda à partir en Crète et faire partie de 14 jeunes gens que Minos vint chercher pour le tribut. Il remplaça deux jeunes athéniennes par deux jeunes garçons efféminés, leur recommandant d’éviter lumière du soleil et préférer les bains avec parfums.

Aussitôt que Thésée mit le pied en Crète, la fille du roi Ariane tomba immédiatement amoureuse du héros grec. Aussi, elle décida de l’aider en lui fournissant une épée et le célèbre fil destiné à lui permettre de se retrouver dans le labyrinthe.

La nuit où il fut livré au monstre, il  le tua et ressorti sans difficulté du lieu.

 

Une lecture psychologique des personnages du mythe par Joseph Campbell

S’appuyant sur les écrits du psychologue suisse Carl Jung, Joseph Campbell reprend le récit du Minotaure pour essayer de montrer au travers du mythe et de ses personnages différents traits :

  • le roi Minos est l’archétype du tyran. Il aurait pu sacrifier le taureau donné par Poséidon et montrer qu’il était désintéressé à sa charge. Au contraire, il voulut le garder, s’emprisonnant lui et son peuple. Selon Campbell, en refusant le rite du sacrifice, il reste prisonnier de son égoisme
  • Thésée est un héros grec, qui quitte son pays et vient se confronter au tyran. Ainsi, il devient un véritable homme et approche l’universel
  • Ariane est celle qui aide le héros à accomplir son destin. Amoureuse, elle lui promet de l’aider, à la condition de l’emporter avec elle à son retour.
  • Dédale est le grand sage. Savant c’est lui qui à conçu la vache permettant à Pasiphaé de s’unir au taureau, le labyrinthe où Minos enferma le Minotaure et le fil de lin que donna Ariane à Thésée pour lui permettre de revenir une fois son exploit accompli.

Dans cette approche, le Minotaure est un monstre qui doit mourir. Il ne serait pas un personnage mais c’est en l’affrontant que le rite s’accomplit.

 

Sources bibliographiques :

  • Graves, Robert. Les mythes grecs. Fayard 1968. Paris.
  • Campbell, Joseph. Le héros aux mille et un visages. 1949
%d blogueurs aiment cette page :