web analytics

Mouton dans les contes bretons

Le mouton dans les contes bretons : apparitions à se méfier dans la nuit

 

Le mouton errant. A ne pas déranger !

Dans les légendes de haute Bretagne, le mouton errant sortait les nuits de pleine lune. Entre onze heures du soir et quatre heures du matin.

Malheur à celui qui le croisait de trop près. Il avait alors à faire à ses cornes. Toutefois, si on gardait ses distances, il restait tranquille.

 

A Saint Brieuc des ifs, on faisait des tours pour éviter de ne le croiser.

 

Des lutins qui se transforment en mouton

Il arrivait aussi que des lutins apparaissant sous les traits d'un mouton. Il regardait les gens passer avec un air appuyé et implorant. Toutefois, si on se laissait attendrir et qu'on le portait, alors la charge devenait de plus en plus lourde. Lorsqu'on en pouvait plus, le mouton se transformait en feu follet.

 

Un garçon surveillait la nuit les chevaux laissés dehors, dans une loge, près d'Andouillé. Il se sentait toutes les nuits oppressés. Mais autour de lui, aucune raison de se sentir mal. Il alla voir son maître et lui dit qu'il n'était plus possible de garder ces animaux. Sur ses conseils, il alla voir un prêtre pour se confesser. Ce dernier lui recommanda de jeter autour de la loge de l'eau bénite.

L'oppression avait disparu. Il vu alors un mouton tourner autour, restant loin du cercle arrosé. C'était un lutin !

 

Sources bibliographiques : 

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer