web analytics

Les nains de la caverne des loups

Les nains de la caverne des loups vivaient en harmonie avec les villageois autour jusqu’au vol de leur secret

 

Voici un petit conte alsacien ! Recueillie par Auguste Soeber, cette tradition orale est diffusée dans le numéro 12 de décembre 1901 de la Revue des traditions populaires.

 

Le peuple des nains

Située à demi lieue de Pfirt, la caverne des loups était située au coeur d’une paroi rocheuse. Là, on entendait au loin l’Heidenflue couler. Ici, sous la montagne, depuis bien longtemps vivait un peuple de nains. Ils étaient installés dans les nombreuses crevasses de la montagne. Ce peuple vivait en couple, disposant d’un mobilier d’argent brillant.

Chanceux étaient ces nains. En effet, ils disposaient de la jeunesse éternelle. De ce fait, ils n’avaient pas d’enfants. Ils n’hésitaient pas à quitter de temps en temps leur paradis pour se joindre aux hommes de la région.

 

Des nains qui vivaient en harmonie avec les villageois

Ainsi, on les voyait aider lors des travaux des champs, notamment la fenaison et la moisson. Chaque ménage des villages avait son couple ami de nains. 

Venant toujours les mains pleines de cadeaux, ils étaient accueillis comme des rois. On leur réservait toujours les meilleurs places pour les fêtes. Cependant, ces nains avaient une caractéristiques qui choquaient les habitants de la région. On ne voyait jamais leurs pieds. 

 

La découverte de leur secret

Un jour, poussées par la curiosité, des jeunes filles voulurent partir à cette découverte. Avant le soleil, elles se rendirent à la caverne des loups. Elles y répandirent du sable sur les rochers plats, au seuil de l’antre des nains.

Aux premiers rayons de soleil, des nains sortirent pour faire leur promenade habituelle. Ils laissèrent des traces sur le sable : ces nains avaient des pieds de chèvre. 

Alors, les jeunes filles éclatèrent de rire et se moquèrent. Elles firent tant de bruit que les nains les entendirent. Alors furieux que leur secret fut découvert, ils ne revinrent plus jamais.

 

Sources bibliographiques  :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer