web analytics

Petit Jean et les géants

Petit Jean et les géants : aventures d’un petit garçon pauvre affrontant les affres de sa vie et des monstres

 

Dans une maison bien pauvre de la Bretagne vivaient trois enfants ! Jean était le plus jeune et le plus malheureux. C’était lui qu’on envoyait mendier pendant que ses frères pouvaient jouer à leur guise. Sitôt qu’il était rentré, ils le dépouillaient de son pain.

 

Départ de la maison pour garder des moutons

Un jour, il se dit qu’il pourrait aller demander à travailler dans une des fermes des environs. En gardant vaches et moutons par exemple. Alors, il partit, sans même se donner la peine d’aller saluer ses parents.

Sur la route, il proposait ses services sans toutefois toujours trouver un accueil favorable. A un moment, on lui conseiller d’aller tenter sa chance dans un manoir, où beaucoup de moutons étaient élevés.

Il tapa à la porte et fut embauché. On cherchait en effet là, un jeune garçon pour les garder. Toutefois, on le mit rapidement en garde. Jusqu’à maintenant les gardiens des moutons avaient été dévorés par des géants.

« Cela ne fait rien ! Moi je ne le serai pas !  »

 

Le premier géant

Alors, il partit dans les champs, conduisant ses moutons. Au bout d’une heure, un géant le rejoignit, lui demandant ce qu’il faisait là. Il lança même un défi : sauter au-dessus d’un étang à proximité.

Sur le chemin, il appela une pie. En effet, il avait sauvée cet oiseau quand il était encore petit. Ce dernier lui gardait donc une grande reconnaissance. C’est ainsi que le petit Jean monta sur le dos de la pie, qui s’envola. De la sorte, il pu arriver de l’autre côté, tandis que le géant retombait au milieu de l’eau.

 

Le frère du géant

Le lendemain, de nouveau au champ, il croisa un autre géant. Plus grand ! Plus fort ! Plus monstrueux !  Il lui demanda ce qu’il avait fait au premier géant.

« Nous nous amusions à sauter par dessus l’étang, et il s’est noyé. » Il proposa alors au nouveau géant de sauter à son tour au dessus de l’étang. Le même stratagème de la veille aboutit aux mêmes effets. Toutefois, de l’autre côté de l’étang, il croisa une vieille femme, lui demandant à son tour ce qu’il avait fait de ses fils.

Elle l’emmena alors dans son château.

 

Le château des géants

Ce château était d’un luxe inouï ! Dans la première chambre, les murs étaient recouverts de tapisseries et de soieries. La seconde regorgeait d’or. Cependant, voilà ! La troisième pièce contenait elle une machine de la mort. Tout autour, on voyait des corps d’être humains. Bien sûr, la vieille femme voulait pousser le petit Jean dans la machine. Toutefois, grâce à un tour d’adresse, il parvint à l’envoyer elle et tourna la roue.

Petit Jean devint alors le seigneur du palais et délivra les personnes qui s’y trouvaient.

 

Sources bibliographiques :

 

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer