web analytics

Le spectre du vendredi 13

Le spectre du vendredi 13, souvenir d’un drame familial quand colère et repentir se mèlent, dans le tragique.

 

Le vendredi 13 suscite toujours de nombreuses légendes et de nombreux mythes. Nous allons cette fois au Luxembourg ! Ce conte nous est relaté par Alfred Harou dans le numéro de mai 1916 de la Revue des Traditions Populaires.

 

Les barons d’Ansembourg

Dans un lointain temps, les seigneurs d’Ansembourg étaient réputés pour leur écrasante brutalité. On raconte qu’un d’entre eux, le baron Rodolphe avait épousé la fille du sire de Septfontaines, la vertueuse Alix.

Un soir, de retour de la ville de Luxembourg, Rodolphe trouvait près d’un pont levis à l’entrée de son château un messager. A chaque fois, il otait son armure pour lire la lettre qui lui était envoyée. On lui conseillait alors, de manière anonyme, de surveiller son épouse lorsqu’il s’absentait. En effet, la missive accusait la baronne de retourner à Septfontaines, passant du temps avec un valet.

 

Le coup de colère

Cela le mit furieux ! Enfin, furieux est un euphémisme ! Hors de lui ! Il se précipita chez sa femme ! Et d’un coup de stylet, la tua d’un coup.

Ensuite, à l’aide de son écuyer, il jeta le corps de la pauvre femme dans une oubliette du château.

Seulement, voila ! Le lendemain, le repentir le prit. Le baron s’élança du haut du donjon, tombant sur les rochers à pic servant à la fondation des bâtiments.

Depuis lors, lorsque le 13 du mois tombe un vendredi, on voit réapparaître le spectre du baron au sommet de la tour. Ici, à minuit, il hurle en poussant des cris aigus.

 

Sources bibliographiques

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer