web analytics

Le Squonk

Le Squonk, monstre légendaire des forêts de Pennsylvanie qui se dissout dans ses propres larmes en captivité.

Voici un monstre du folklore des Etats Unis ! De la Pennsylvanie plus précisément.

Cet animal fantastique est conté dans une légende de la fin du XIXe siècle, à un moment où l'industrie forestière de l'Etat de Pennsylvanie était à son apogée.

Une monstre qui se trouvait particulièrement horrible

Dans cette légende rapportée par William Cox en 1910, le Squonk est un animal particulièrement laid. Sa peau est couverte de verrues et de nombreux autres défauts.

De ce fait, le monstre se sentait particulièrement honteux de son apparence. Aussi, il se cachait autant qu'il le pouvait, en passant une grande partie de son temps à pleurer. Ce n'était donc qu'au crépuscule qu'il sortait.

Une caractéristique faisant qu'il était impossible de rendre prisonnier

Cependant, il était très difficile à garder en captivité.

Au début, c'est plutôt facile. Une fois que la trace de larme est identifiée, il suffit de la suivre. Mais c'est ensuite que les choses se gâtent. En effet, les chasseurs qui avaient tenté de le poursuivre avaient constaté qu'il pouvait s'échapper en se dissolvant. En effet, en cage, il se mettait à pleurer autant qu'il pouvait. Et dans cette mare de larme, il disparaissait.

Pour limiter le risque qu'il ne pleure, certains indiquaient qu'il valait mieux choisir des nuits des froids et de lune. Les larmes tombaient alors plus lentement.

Pour cette raison, on lui donna le nom latin suivant : Lacrimacorpus dissolvens.

Sources bibliographiques

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer