web analytics

L’Unicorne par Jorge Luis Borges

L'Unicorne par Jorge Luis Borges : une légende parlant d'une chimère venue d'Inde, avec sa corne sur le front

Dans son Livres des êtres imaginaires, l'écrivain argentin présente un certain nombre légendes. Voici celle de l'Unicorne !

La légende grecque

Selon le grec médecin Ctésias, il y avait dans les royaumes de l'Inde des ânes sylvestres très rapides.

Leur pelage était blanc, avec la tête pourpre, des yeux bleus et "une corne très aiguë sur le front".

Cet appendice était blanc à la base, rouge à la pointe et totalement noir sur le milieu.

Complétée par celle romaine

Borges poursuit en indiquant que selon Pline, on chassait en Inde un fauve, l'unicorne.

Le corps de cet animal était ressemblant à celui d'un cheval, mais qu'il prenait au cerf sa tête, à l'éléphant ses pattes et au sanglier la queue. Au milieu du front, une grande corne s'élevait.

Une certitude : il était impossible de le prendre vivant.

Puis au Moyen Age

Au début du Moyen Age, Isidore de Séville reparle de l'unicorne. Il écrit dans son encyclopédie du début du VIIe siècle, que le coup de corne de l'animal tue un éléphant.

Il lui arrivait aussi d'affronter des lions. Sur ce dernier point, une légende raconte que le lion se mettait derrière une arbre. Là, il était attaqué par l'unicorne qui fonçait le front baissé... en enfonçant sa corne contre le tronc.

Dans les bestiaires médiévaux, l'unicorne ne pouvait être attrapé que par des enfants. Les vierges étaient surtout utilisées pour cela.

Sources bibliographiques :

  • Borges, Jorge Luis. Le livre des êtres imaginaires. Gallimard. Traduction française 1987.
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer