web analytics

Les walkyries

Les walkyries, allant par trois, étaient les choisisseuses des morts, qui allaient partager le banquet d'Odin

Comme le rapporte Jorge Luis Borges, les walkyries étaient dans les langues germaniques, celles qui choisissaient les morts.

Les choisisseuses des morts au combat

En tout état de cause, dans la mythologie nordique, les walkyries étaient des vierges guerrières. Belles de préférence ! Souvent, elles allaient par trois.

Ainsi, c'était elles qui choisissaient les victimes lors des combats. Ensuite elles apportaient leur âmes dans le paradis d'Odin. Là, ils combattaient dés le matin, pour mourir et ressusciter ensuite. Ils pouvaient alors participer aux banquets divins, mangeant la chair de sangliers et buvant de l'hydromel.

Évolutions vers le concept de sorcière

Cependant, sous le christianisme, le terme de walkyries évolue. De choisisseuses de mort, il passe à sorcière.

Sources bibliographiques :

  • Borges, Jorge Luis. Le livre des êtres imaginaires. Gallimard. Traduction française 1987.
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer